Littoral

site en cours de (re)construction

La plage est non seulement un espace de détente, d’activités pour les familles mais également un milieu naturel vivant qu’il convient de préserver. En effet, les activités humaines menées en mer ramènent parfois sur la plage des déchets à évacuer (bouteilles en plastique, filets, casiers….) pour le bien être des usagers de la plage.
Mais la mer, par son va et vient, ramène aussi ce que l’on appelle la « laisse de mer », c’est-à-dire des débris naturels arrachés des fonds marins dont les vertus sont nombreuses et qu’il est nécessaire de laisser sur place. En effet, c’est cet amas d’algues, de coquillages et de petits crustacés :

  • qui sert de nourriture à bon nombre d’oiseaux ;

  • qui fait barrage à l’érosion de nos côtes en piégeant le sable (qui serait sinon emporté par les vagues) ;

  • qui apportent, en se décomposant, les éléments nutritifs à certaines espèces végétales de haut de plage;

  • qui contribuent également à fixer le sable des dunes.

L’ex Communauté de Communes (aujourd’hui Pôle de Proximité de la Côte des Isles) s’est engagée depuis plusieurs années dans une opération de nettoyage du linéaire côtier consistant en l’élimination des macro-déchets uniquement.
Dépliant « laisses de Mer » Conseil Départemental de la Manche PDF 125 – laisses de mer doc Conseil Départementalpunaise-orange

Historique

Au préalable et dans le respect de la Charte Départementale de l’Environnement définie par le Conseil Général (aujourd’hui Conseil Départemental), une étude diagnostic a été menée sur une période de 18 mois (juin 2002 à novembre 2003) afin d’établir un état des lieux et d’analyser les méthodes et la gestion de collecte des macro-déchets.

Cette étude, menée comme opération pilote au niveau départemental, a été :

  • réalisée par le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement (C.P.I.E) du Cotentin, associé au Groupe d’Etudes des Invertébrés Armoricains (G.R.E.T.I.A) et le Groupe Ornithologique Normand (G.O.N.m)

  • financée par l’ex Communauté de Communes de la Côte des Isles, le Conseil Général de la Manche (devenu Conseil Départemental), l’ADEME (Agence de Développement et de la Maîtrise de l’Energie) et l’Agence de l’Eau Seine-Normandie.Elle a porté sur le linéaire côtier de Baubigny à Denneville soit 20 kilomètres de plages, les havres de Portbail et de Barneville-Carteret, le Cap de Carteret. Le rapport final de cette étude est consultable auprès de la Communauté de Communes de la Côte des Isles

Une collecte des macro-déchets, menée sur la même période que l’étude et dans le cadre d’un protocole validé par les différentes administrations concernées par cette problématique, a été réalisée par l’Association Astre Environnement.

Action de l’ex Communauté de Commune de la Côte des Isles

Forte des conclusions de cette étude, l’ex Communauté de Communes de la Côte des Isles a décidé de pérenniser cette opération de collecte raisonnée des macro-déchets. Elle a cherché ainsi à concilier la préservation des habitats naturels et des espèces associées avec les activités existantes (tourisme, métiers de la mer, plaisance, etc).DSCN0142

Que trouve-t-on sur notre littoral côtier et quel nettoyage des plages ?

Sur nos plages et le long de nos havres, on trouve :

  • des déchets rejetés en mer et transportés jusqu’à la côte par les courants, la houle ou le vent

  • des déchets transportés par les cours d’eau jusqu’au littoral

  • des objets déposés par certains usagers indélicats.

Certains de ces éléments entrent dans la chaîne écologique et ne sont pas collectés :

  • les coquillages,

  • les galets,

  • les algues,…

L’autre partie des éléments ne constitue pas un apport et font l’objet de la collecte (exemple : papiers souillés, bouteilles, petit matériel de pêche,…)

Cette collecte est manuelle. Le recours à des méthodes mécaniques (engins de criblage et/ou de ratissage) est totalement exclu car il peut contribuer à dégrader la qualité du littoral.

Le rythme de la collecte prend en compte les périodes de grandes marées et de fréquentation des plages. Les déchets collectés sont triés et évacués en tenant compte de leur capacité à être recyclés.